Go to Top

7 mythes sur le blanchiment dentaire

1. Le blanchiment dentaire détruit l’émail et la dentine

La majorité des études scientifiques indiquent que le produit blanchissant (peroxyde) ne cause aucun détriment significatif sur la surface de l’émail ou de la dentine et est un traitement sécuritaire suite a l’examen, le diagnostic et le plan de traitement effectué par un professionnel de la santé.
*Voir article scientifique (en anglais) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17964705

2. Le blanchiment dentaire à la chaise est le meilleur que le blanchiment a la maison

Les dents blanchissent lorsqu’elles sont en contact prolongé avec une substance blanchissante (peroxyde). La meilleurs résultats et les plus sécuritaires sont obtenus avec plusieurs applications  de peroxyde à basse concentration dans une gouttière faite sur mesure.
Le blanchiment à la chaise est une alternative pour accélérer le traitement en utilisant une concentration élevé de peroxyde pour une seule application chez le dentiste. Malheureusement, on observe plus de sensibilité, de moins bons résultats et la plupart du temps il faut continuer le traitement à la maison avec des gouttières faites sur mesure pour avoir le niveau de blanchiment désiré. C’est un traitement réservé pour les gens qui sont très pressés, qui ne veulent que blanchir légèrement leur dents et qui n’ont pas de sensibilité dentaire.

3. Le laser (ou lumière LED) blanchit les dents

Le laser était utilisé autrefois pour accélérer le blanchiment à la chaise (peroxyde à haute concentration) en un rendez vous pour pouvoir le rendre aussi efficace que le blanchiment à gouttière à la maison nécessitant plusieurs applications. Malheureusement, lorsque les études scientifiques sont sorties il y a quelques années, elles ont démontré que le laser ne faisait qu’assécher les dents pour qu’elles paraissent plus blanches, jusqu’à ce qu’elles se réhydratent quelques heures plus tard avec la salive. Le blanchiment permanent des dents observé était dû entièrement au produit blanchissant (peroxyde à haute concentration). En plus, plusieurs études démontrent qu’il existe plus de chances d’avoir de la sensibilité en rajoutant une source de lumière lors du traitement à la chaise. Le laser ou lumière LED sont à éviter pour le blanchiment à la chaise.

Voir article scientifique (en anglais) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21740236

4. Les produits en vente libre ne fonctionnent pas

Les produits en vente libre fonctionnent en théorie parce qu’ils ont tous du peroxyde qui est appliqué pour une période de temps sur la dent. En pratique, ils fonctionnent plus ou moins et dépendent du produit et de l’individu. Ce qu’il faut comprendre c’est que, pour avoir d’excellents résultats, le peroxyde doit rester en contact intime avec la dent et protégé de la salive pour un certain temps. Les gouttières sur mesure faites par les dentistes sont idéales car elles protègent la gencive et permettent au produit de rester en contact uniforme et intime sur la dent. Donc, les critères à rechercher dans un produit de blanchiment en vente libre sont :
1- Présence de peroxyde ou carbamide.
2- Doit rester en contact avec la surface de la dent sans être dissolu par la salive.
3- Ne doit pas toucher aux gencives.
De mon expérience, il existe des produits en vente libre qui fonctionnent bien, mais les résultats ne vont jamais être aussi impressionnants qu’un blanchiment à la gouttière. N’oubliez pas de consulter un dentiste avant d’entreprendre un traitement de blanchiment et vous assurer d’avoir une santé orale optimale.

5. Les pâtes à dents, la soie dentaire et la gomme peuvent blanchir les dents

Ces produits, même s’ils contiennent un agent blanchissant, ne restent pas en contact avec la dent pour assez longtemps. La majorité contiennent un ingrédient (silice) qui est abrasif et nettoie la surface externe de la dent pour que celle-ci paraisse plus blanche, contrairement au traitements blanchissants qui fonctionnent en nettoyant l’intérieur de la dent.

6- Le blanchiment dentaire est douloureux

Avec le blanchiment à la maison on n’observe pas de douleur ou sensibilité pour la majorité des cas. Pour certaines personnes une légère sensibilité passagère peut survenir lors du port des gouttières, mais disparaît quelques jours plus tard. Il existe des protocoles de blanchiment pour les personnes sensibles pour qu’elles réussissent à blanchir leurs dents sans sensibilité et en sécurité.
Il n’existe pas d’effets nocifs à long terme dûs au blanchiment des dents.

7. Le blanchiment est permanent

Les dents ont tendance à jaunir avec l’âge. Certains produits comme le vin et le tabac peuvent colorer les dents. Généralement, les dents vont rester blanches suite à un blanchiment pour deux ans. Suite à cela, il faut faire une retouche soit avec la gouttière faite initialement ou avec un produit en vente libre.